• Quand le groupe "famille" devient oppressant ...

    Les enfants s'enlacent fermement et entourent le couple des parents.

    Les petits enfants s’étreignent en une ronde, plus lâche, autour de ce tronc familial.

    Les êtres sont doux, bienveillants, les bras s'entremêlent telles des branches couvertes de mousse et de lichens.

    Un être tente de se sauver, même si ses racines le retiennent...

    Emancipation

    Emancipation

    EmancipationEmancipation

     

     

    La réalisation de ce travail est faite en tricot main 3D sans aucune couture. Les demi-personnages (mohair dégradé en deux tonalités et laine Noire du Velay) ont été tricotés indépendamment puis montés selon trois niveaux successifs. Le bourrage fait de toison de laine locale Noire du Velay, a été réalisé au fur et à mesure de l'avancement du tricot. Le tronc ( fil de laines de toisons mixtes filé à la main) en côtes irrégulières se termine par des racines en tricot tubulaire.

    EmancipationEmancipationEmancipation

    "Émancipation" sera présentée dans le cadre de l'exposition "Un air de famille" à la Croisée des arts, à Saugues du 18 au 30 Août 2017

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    2 commentaires
  • Et voilà : je viens d'ouvrir une boutique en ligne, visant une clientèle de passionnées, mais cette fois-ci dans le monde entier! Pourquoi rester modeste ? 

    En avant pour de nouvelles aventures, avec je l'espère de belles rencontres:

    Allez faire un petit tour chez "Dentelaine"

    https://www.etsy.com/fr/shop/Dentelaine?ref=search_shop_redirect

    ou cliquer sur le lien Dentelaine dans la rubrique "boutique en ligne"

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  • Retour d'un fabuleux voyage au Sénégal : des images, des odeurs, des chants : des hommes et des femmes reliés par une culture si différente de la notre. 

    Deux mois déjà, mais les jours ont passé et mes doigts ont tenté de garder le souvenir de ces hommes ancrés dans la tradition animiste qui parfois leur colle les bras, tandis que les femmes joyeuses et positives, les pieds bien sur terre, les entraînent dans la ronde concrète de la vie.

    La famille de Casamance

    Un lot d'aiguilles à tricoter les chaussettes, une balle de laine locale (noire du Velay) et surtout quelques petits bouts de tissus collectés chez les couturières de Oussouye en fin de séjour ou bien ramassés autour des cases parmi les rejets de la vie domestique...

    La famille de Casamance

    La famille de Casamance  La famille de Casamance

     La famille de Casamance"La famille de Casamance" sera exposée durant l'été 2017 à la Croisée des Arts à Saugues, accompagnée des textes de Marie-Claude Fourcade, notre précieuse  guide.

       La famille de Casamance

    Partager via Gmail Pin It

    1 commentaire
  • Un petit tour au Victorian and Albert Museum de Londres pour découvrir une merveilleuse robe réalisée en dentelle de paille par Freda Rudman en 1994 et qui a demandé 655 heures de travail.

    Dentelle de paille

    Dentelle de paille

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Dentelle de paille

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Dentelle de paille

     

     

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Ma passion des textiles à été comblée au Sénégal où les femmes rivalisent de parures et de robes cousues par une multitudes de couturières, créatives, habiles et surtout d'une rapidité incroyable! 

    Cependant, peu des tissus portés sont réalisés sur place : les wax chatoyants sont importés pour la plupart d'Europe, aujourd'hui surtout d'Asie. Il existe une fabrique à Dakar, la Sotiba Simplafric: créée en 1951, elle connait un grand essor jusqu'en 1981 où elle est nationalisée. Depuis, hélas, les déboires se succèdent... 

    Photo droite : Wax Hitarcet, made in Ankara, Turquie

    La dernière teinturière de Oussouye

    Pas de laine car, le climat étant chaud, les moutons locaux n'ont pas de poils longs; du coton, essentiellement exporté: quand celui-ci est filé localement, à la main, il sert à la réalisation de tissus sacrés. Des essais de commerce équitable sont en cours (filage, tissage en bandes et teinture à l'indigo)...

    Il va me falloir continuer ma route vers la Gambie, la Guinée et le Mali, qui m'a t'on dit, recèlent des trésors.

     

     Voici quelques photos de l'"atelier" de la dernière teinturière d'Oussouye, Atom, qui pratique le batik : dessins réservés à la paraffine (qui remplace la cire) sur un tissu damassé, le bazin, qui est trempé dans des bains successifs de teintes...chimiques, hélas!

    La dernière teinturière de OussouyeLa dernière teinturière de OussouyeLa dernière teinturière de Oussouye

    La dernière teinturière de Oussouye

    La dernière teinturière de OussouyeLa dernière teinturière de OussouyeLa dernière teinturière de Oussouye

    La dernière teinturière de OussouyeLa dernière teinturière de Oussouye

          Lorsque la teinture est terminée, Atom trempe le tissu dans de l'eau très chaude pour éliminer la paraffine, sèche la pièce puis la repasse : vite, vite car je lui ai acheté sur le  champ ce drap magique où quatre gros poissons se baignent dans les eaux de la Casamance.

    La dernière teinturière de Oussouye

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique